Activités

Les domaines d'activité couverts par CIB ELEC.

Méthodologie d’intervention en milieu occupé

Communication

La réhabilitation de logements occupés nécessite une implication forte en communication avec les usagers et les différents partenaires.

Il s’agit de communiquer sur les enjeux, de rester à l’écoute des préoccupations et de bien expliquer les buts à atteindre :

  • l’amélioration du cadre bâti pour une meilleure qualité d’usage (accessibilité handicapés…)
  • l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment
  • l’amélioration des conditions sanitaires du logement (ventilation…)
  • l’amélioration de la qualité des espaces communs

Il faut faire comprendre aux usagers pourquoi on réhabilite et quels sont les buts recherchés.
La participation est un enjeu du Développement Durable ; la démarche de réhabilitation d’un cadre de vie habité ne peut se concevoir sans une participation des utilisateurs et des habitants qui deviennent ainsi acteurs de la démarche.

Dès le début des travaux, les informations doivent être plus précises et centrées sur le bâtiment et le logement. C’est le moyen de communiquer sur les petits détails pratiques, sur les questions légitimes que se posent les locataires : doit-on tout déménager dans le logement ? Comment se passe la réfection de l’électricité ? En combien de temps ? Comment vais-je pouvoir faire la cuisine ?…

Analyse des événements de chantier

En participant au déplacement des meubles, ainsi qu’au démontage d’équipements, les Ouvriers sont confrontés à des risques de casse et redoutent d’y passer de plus en plus de temps.

L’analyse montre que la mauvaise volonté des locataires provient parfois de leur désaccord sur la nature des travaux. En développant davantage la concertation, en ouvrant la possibilité d’un contrat tacite de coopération à l’opération de réhabilitation, on peut engager une dynamique propice à une meilleure prise en charge par les locataires de la préparation du logement.

Le Conducteur de travaux s’engage lors de pré visites à convaincre les locataires de leur nécessaire collaboration. Les consignes de rangements seront rappelées, les prises de rendez-vous confirmées.

Importance des procédures dans le travail de réhabilitation
  • Utilisation de patins pour préserver les revêtements de sol ;
  • Demandes de renseignement sur l’état des meubles ;
  • Protéger les meubles contre la poussière ;
  • Ne pas disperser les outils ;
  • Utiliser le matériel de l’Entreprise et non du Locataire ;
  • Proscrire les outils tranchants dépassant du bleu de travail afin de ne pas érafler les meubles ou revêtements ;
  • Veiller au rétablissement des réseaux (TV, Téléphone …)
  • Soigner la finition et procéder au réglage et à la démonstration des nouveaux équipements.
Minimiser les contraintes pour le locataire

Respect de la logique d’enchaînement des tâches (par ex. avancement des travaux d’électricité avant le remplacement de papiers peints décidé par un locataire…) ;

Mise à disposition de rallonge pour que le Locataire puisse brancher ses appareils électriques à l’heure de déjeuner ;

Heures supplémentaires afin de terminer les travaux du logement dans la journée ;

Branchement provisoire des magnétoscopes sur les armoires de chantier pour éviter d’en effacer la programmation ;

Produits périssables transportés dans le réfrigérateur du bureau de chantier suite à la défaillance de l’équipement du locataire ;

Remplacement d’ampoules hors d’usage, pose d’applique murale…